Message du directeur

 

Alec_Farquhar.jpg

AU REVOIR ET MERCI

J’ai récemment quitté mes fonctions de directeur du Bureau des conseillers des travailleurs (BCT) après avoir occupé ce poste pendant six ans. Je suis très heureux d’avoir servi nos clients et soutenu notre personnel dans des moments difficiles et de savoir que le BCT est maintenant prêt pour l’avenir.
 
L’exercice 2017‑2018 a été un tournant pour le BCT, alors que les avantages de notre nouveau modèle de prestation de services ont commencé à se concrétiser, notamment :
 
·         les progrès considérables dans la réalisation de notre grande priorité, c’est-à-dire réduire le nombre d’appels devant le Tribunal d’appel de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (TASPAAT);
·         le renforcement de notre capacité de faire avancer les dossiers dans le système.
En outre, le BCT a joué un rôle important dans des dossiers parmi les plus complexes du système, dont d’importantes grappes de cas de maladie professionnelle, en particulier à Peterborough.
 
Dans le cadre de notre Programme de protection contre les représailles en matière de santé et de sécurité au travail, nous avons aidé davantage de travailleurs puisque la demande de services de représentation a augmenté considérablement.
 
Il y a beaucoup de personnes et de groupes que je tiens à remercier. Permettez-moi d’en nommer quelques‑uns :
 
·         le personnel extraordinaire, attentionné et dévoué du BCT, qui n’a cessé de m’étonner par ses connaissances, ses compétences et son dévouement à l’égard de nos clients;
·         le ministère du Travail et nos collègues de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail, du TASPAAT et du Bureau des conseillers des employeurs, qui ont collaboré avec nous pour servir le public et régler des problèmes;
·         nos partenaires des milieux des travailleurs, qui ont travaillé de concert avec nous durant une autre année de profonds changements;
·         les nombreux représentants des employeurs qui nous ont aidés à résoudre des cas et à nous attaquer à des questions stratégiques.
Enfin, je salue et remercie tout particulièrement les milliers de travailleurs vulnérables et les membres des familles des victimes qui se sont tournés vers nous pour obtenir des renseignements et qui nous ont confié leur dossier. Nous avons fait tout en notre pouvoir pour venir en aide à ceux et celles qui ont placé leur confiance en nous, et leurs cas nous ont beaucoup appris.
 
Par ailleurs, je suis très heureux de la riche expérience, des connaissances approfondies et de la grande détermination que mon successeur, Kathleen Therriault, apporte au BCT et à l’ensemble du système. Je lui souhaite ainsi qu’au personnel et aux partenaires du BCT beaucoup de succès dans le travail indispensable qu’ils font au nom des travailleurs vulnérables.
 
Alec Farquhar